7.2.09

BIG UP BE+ : L'interview

Be+, graffeur talentueux de l'ouest parisien, nous surprend par son univers, ses choix de couleurs pastels et son véritable travail sur le fond, les lettrages, les jetés de peinture et les formes. Certaines pièces sont des œuvres très personnelles dans le sens où elles se démarquent de ce que l'ont voit d'ordinaire, et c'est aussi une performance collective, avec le crew dont il fait partie, la Firme. Il nous parle plus précisément de sa démarche :


pix by Tat

• En quelques mots, qui es-tu ?

Beplus, du LaFirm crew, gribouilleur gourmand de murs vierges, ainsi que photographe amateur. Ceci presqu'à temps complet depuis 1 an et demi.


pix by Be+

• D’où vient ton blaze ?

Mon blaze signifie « Be + », c'est une invitation à se surpasser, être positif pour quiconque le lira.


pix by Tat

• Quelles sont tes influences artistiques ?

Je n'ai jamais suivi d'études artistiques alors j'ai certainement un bagage culturel plutôt médiocre, je peux tout de même citer Frida Kahlo, Picasso, Pollock... l'art psychédélique.

Au niveau graffiti, les couleurs de la old school m'ont toujours mis une claque, respect à tous les anciens. Puis viennent des influences diverses, des gens qui ont cartonné en étant bien présent, ou originaux, ceux qui lâchent leurs couleurs en vandale, etc.


pix by Thias

• Comment as-tu commencé à graffer ? Formation artistique ou à l’instinct ?

A l'instinct, j'ai découvert le tag au collège, puis après beaucoup d'esquisses sur papier et quelques rencontres, j'ai commencé à peindre à la bombe en terminale avec Kéöx.


pix by Tat

Tu « travailles » seul ou avec d’autres graffeurs ?

Le graffiti ce n'est pas que de la peinture sur un mur, c'est des soirées à esquisser, beaucoup de marche, d'heures dans les transports, de recherche de spots, de visites, de découvertes et d'histoires, sans parler des nuits dehors, tout ceci est meilleur quand c'est partagé. Le graffiti finit par prendre une part tellement importante dans ta vie que les gens avec qui tu peins deviennent simplement tes meilleurs amis.
Pour moi c'est un travail d'équipe.


pix by Be+

• Quelle sensation, ressentis as-tu lorsque tu graffes et après la réalisation de l’œuvre ?

Je ne réfléchis pas toujours quand je peins. Je commence par voir comment occuper l'espace, ensuite je sors les sprays et commence à peindre. Il y a alors un côté un peu automatique et plutôt technique, comme si on avait une sorte de checklist dans la tête. Parfois il faut être rapide et efficace, là tu réfléchis encore moins. Dans tout les cas il n'y a qu'une fois la « prod » finie qu'on peut enfin poser son regard et espérer un peu d'auto-satisfaction.


pix by Tat

• Quelle est ta démarche artistique ?

Quand je fais quelques-chose d'abstrait, j'aime cette impression qu'on a en sortant de la lettre d'accéder à un langage qui peut parler à quelqu'un quelque-soit sa culture, sa langue, son origine, en étant simplement composé de formes et de couleurs, quelque-chose de « primitif ».
A part ça je n'ai pas réellement de démarche artistique, je n'ai jamais d'esquisse, j'essaie simplement de me faire le plus plaisir possible, à quoi bon vivre sinon? Jouer avec les formes et les couleurs, ajouter quelques effets léchés, tout en n'essayant de ne pas tourner en rond, j'adore expérimenter.


pix by Thias

• Ton mur idéal ?

Un mur (vierge bien sur) qui porte les traces du temps, comme si on pouvait lire son histoire à ses différentes marques et matières, coulures et peinture écaillée. C'est rendre vie à quelque-chose qui mérite qu'on s'y attarde, valoriser le support.


pix by Thias

• Une anecdote, un souvenir d’un moment en posant une pièce sur un mur ?

Il y a quelques jours dans un très beau terrain normand, le bâtiment a été enflammé alors qu'on peignait à l'intérieur. A la sortie il y avait les ouvriers, les pompiers, les gendarmes, la police... Vive la sortie par la porte de derrière.


pix by Tat

• Quels sont tes projets, tes envies par rapport à ton travail ?

Je crois être un peu allergique au mot « travail », j'ai vu comment ça transformait un sujet intéressant en une routine fatigante et sans goût de métro-boulot-dodo. Je n'ai encore jamais gagné d'argent grâce à la peinture, mais j'imagine si je pouvais en vivre au moins partiellement j'en serais heureux. Mon rêve c'est d'avoir du temps pour peindre tout en réussissant à payer mon loyer.

Dédicaces à Suar Kéöx Snez Soez Soko Anis Snil Seik Denize Spoale Corona El Odio Koam! la Elefe internacional pandilla ainsi que Acash Wida Mad Erms Reac Opaz Skule La Mouche Lunacy ;) Sarah ....

Zulu nation


pix by Be+ PhotoPeinture/Sarahbeplus


pix by Thias


pix by Be+


pix by Be+

BIGBIG BIG UP BEPLUS ++

Interview Tat

9 commentaires:

didier a dit…

vous faites vraiment un travail remarquable...
bravo pour l'interview...

(une petite pensée pour tous ceux qui considèrent encore les graffs comme l'oeuvre de délinquants décérébrés..)

Thias a dit…

be+ fait partie de la tres belle scène francilienne de graffeurs, et c'est un mec tip top sympa

Photograff92 a dit…

Très beau post et belle interview d'un graffeur qui fait vraiment du beau boulot, c'est toujours de tomber sur ses prods sur les terrains.

beplus a dit…

Merci beaucoup pour vos gentils mots!
Elles sont bien sympas vos photos ;)

yeah yo le PhotoGraff Collectif
++

Anonyme a dit…

ils petent bien ces graff !
chapeau
g

Tatiana a dit…

Joli mélange de couleurs et de mots.... Merci à toi Be+ pour la rencontre, le partage, les découvertes !!!! Un interview et des photos tip top ;p

Chrixcel a dit…

Ouaip, un billet riche agrémenté de photos sublimes, une interview géniale, que du bon;) et je suis TRES TRES objective dans mes propos, si, si, n'en déplaise aux mauvaises langues;)

paris-émoi a dit…

Idem que Tat ! super interview, belles images et surtout encore une belle rencontre sur un lieu exceptionnel .
Donc yes, big up Be+ !

Tequila a dit…

Bien l'interview mais surtout super boulot ! Merci pour la toile et la dédicace dans ma ptite ville ;) . Ca n'as pas de prix , tu es un vrai artiste pour moi ! A+ B+