2.11.09

LE PLUS « HIPPIE PIP HIP POP » DES GRAFFEURS : « AMOUR », L’ INTERVIEW

C’est Seize Happywallmaker qui a mis le PGC en contact avec Sylvain, qui pose le mot Amour sous forme de graffiti. Ca fait un petit moment que nous cumulons des images de ses peintures murales haut-en-couleur, et nous avions envie d’en savoir un peu plus sur ce graffeur issu directement de la culture hip-hop du milieu des années 80. Nous nous sommes donc rendus chez Sylvain à son invitation pour une interview au pied levé, l’occasion pour lui et nous de vous présenter également son travail sur toile.

Ivry - Pix x 2 Tat
D’où vient ton « blaze » ?

J’ai eu deux blazes au départ que j’ai pas gardés longtemps : ZO Nasty, le fameux double Z de Bando, et puis aussi j’ai posé Ken. Début 86 j’ai vraiment cogité pour me trouver un blaze qui me corresponde et j’ai trouvé DARK.


Ivry - pix Chrixcel

Pourquoi DARK ?

Pour 3 raisons : d’abord parce que je suis black et plutôt foncé pour un Antillais. La 2ème raison c’est que je m’habillais toujours en noir à cette époque, et la 3ème parce je suis attiré par tout ce qui est ésotérique, mystique, et mystérieux, en quelque sorte le côté « obscur de la force ». J’ai posé DARK pendant près d’une dizaine d’années, sous forme de lettrages, mais pas seulement, je peignais aussi beaucoup de robots, des persos, etc. Malheureusement, je n’ai gardé aucune trace de ces prods-là. J’avais une trentaine de press-books en tout, mais j’ai tout balancé, j’avais besoin de passer à autre chose, de me recentrer sur moi-même spirituellement parlant.


Ivry - pix Chrixcel
Ivry- Détail Chrixcel

Ivry - Montage Thias

De quand datent tes premiers graffs, où et pourquoi ?

Depuis ma plus tendre enfance je dessine et le graff je l’ai découvert vers 85 via l’émission télé « Hip Hop ». Là j’ai eu une révélation ! J’ai tout de suite eu envie de peindre sur les murs. Pour moi c’est un kif, je réfléchis pas vraiment au fait de savoir si ça dérange ou pas. Si je peux échanger avec les gens qui me voient peindre dans la rue tant mieux, par exemple un jour on m’a proposé d’encadrer des jeunes et d’animer des ateliers graffs pour transmettre mon savoir-faire à la nouvelle génération et j’ai trouvé ça super. La première fois c’était en 92 et je suis tombé sur des jeunes vraiment fabuleux. Quand j’ai vu ce que certains étaient capables de faire ça m’a motivé pour continuer, et puis ça a tellement évolué au niveau des techniques, des bombes et des styles ! Esthétiquement surtout, je trouve que c’est plus joli, les volumes, la 3D, pour moi c’est une suite logique, il y a une continuité par rapport à ce qui se faisait avant, et même si on trouvait que c’était beau à l’époque, aujourd’hui je trouve que c’est encore plus travaillé, plus « propre » et surtout j'insiste, plus beau.
Palaiseau - Détail Chrixcel

Comment les gens de ton entourage ont interprété le fait que tu passes de DARK à AMOUR ? C’est plutôt radical comme changement !

Il y en a beaucoup qui n’ont pas compris ! Je pose le mot Amour depuis 6 ou 7 ans maintenant (ça date de 2003-2004). Mes préoccupations sont très tournées vers les questions d’ordre spirituel. Les spiritualistes parlent d’un « grand soleil central » qui est Amour, ça correspond tout à fait mon état d’esprit en général. Mais aussi, j’ai eu le déclic en voyant le fameux tag « Amour» posé au posca blanc dans Paris [NDLR : tag de Jean-Luc DUEZ]. Je me suis dit tiens ça démonte ça, lui il l’écrit, moi je vais le faire en graff, et ça s’est fait tout naturellement. Cela dit c’est pas mon blaze du tout, on pourrait le croire mais ça n’en est pas un, en fait j’ai plus de blaze, je pose simplement le mot Amour, c’est pour moi une façon de prêcher sur les murs en quelque sorte…au lieu de faire la guerre, de s’entretuer, faisons l’amour tout simplement ! (rires)

Palaiseau - détail Chrixcel - montage Thias

C’est une sorte de graff spirituel très « peace & love » en fait ?

Voilà, mais je suis pas le seul dans ce cas là. Il y a un anglais qui pose Lovepusher, depuis qu’il a eu une sorte de révélation mystique.

Palaiseau - pix Chrixcel

T’es un enfant de Paris, t’as toujours peint sur la capitale et sa banlieue ?

Ouais je suis né à Paris, mais j’ai vécu 32 ans à Garges et j’ai longtemps peint dans cette ville. Mais sinon j’ai posé à Brétigny, Palaiseau, Bagnolet, Pantin, St-Denis, Charenton… je peins surtout à Ivry maintenant.


Palaiseau - pix Chrixcel

On a souvent l’impression qu’il y a un clivage entre la « old school » dont tu es issu et la scène graffiti actuelle, alors que toi tu sembles au contraire vouloir t’y faire des connexions ?

Mais carrément. Par exemple, quand j’ai rencontré Nawie, il avait 24 ans et j’en avais 38. En me voyant peindre à Bagnolet, il m’a dit qu’il aimait ce que je faisais, on s’est dit que ce serait bi en de se faire une peinture ensemble et puis le hasard nous a permis de nous recroiser sur un terrain, on a alors décidé de peindre en binôme, ce qu’on a fait pendant presqu’un an. Avant il avait plutôt le style d’Horphé mais il s’est mis à travailler les volumes et les dégradés pour faire les lettrages que vous connaissez maintenant, qui sont fabulissimes.

Clic + (pix NAWIE, montage Cxl)

[NDLR : Nawie m’a confié que « Tonton Dark » est son maître et que c’est grâce à lui qu’il arrive au niveau où il est maintenant…en tout cas on reste dans le registre de la Guerre des Etoiles avec ces deux-là ! Je profite de cet aparté pour le remercier de m’avoir envoyé des photos aussi vite de prods faites ensemble, qui montrent bien l’évolution du jeune paddawan. En exclu, il m’a également envoyé de superbes photos des peintures de son Maître à graffer jamais vues sur le net !].

Pix x 2 - NAWIE
Palaiseau - Montage Thias

Cet été, les deux « écoles » organisaient deux manifestations graff au même moment : Cergy 100 contests (avec un mix de la jeune scène + old school) et les Chiens de la Casse à Saint-Denis (plus axé old school) – trouves-tu que les mentalités ont évolué au sein des deux « écoles » ?

Si on avait évolué dans le bon sens du terme, on serait tous en mode connexion, on calculerait même pas les générations…on ferait des choses extraordinaires ensemble, ça serait surpatate ! Mais ça dépend vraiment des personnalités…en fait il y en a qui rejettent le style à l’ancienne parce qu’ils se réclament pas du tout de la culture hip hop, mais d’autres au contraire le revendiquent, veulent imiter les anciens avec les caps, les jeux de lumière et les couleurs qu’il y avait à l’époque…enfin bref, moi je suis plutôt open et j’ai rien contre le fait de peindre avec tel ou tel graffeur, quel que soit son âge ou son style.


Saint-Denis (Chiens de la Casse) & Ivry (2 pix Chrixcel)

Il faut aller sur les terrains pour les rencontrer…

Ba oui mais moi je suis un matinal, je travaille à la fraîche et eux ils s’y mettent au minimum à partir de 14h ! (rires).

Ivry - pix Tat

Palaiseau - pix Thias

SERIE FEATURING NAWIE (pix du même)


AU PARC DES CORMAILLES A IVRY

Quel est ton mur idéal ?

La parpinade, le parpaing quoi, de préférence apprêté. Ça absorbe mais pas trop, c’est de la crème anglaise (rires) ; c’est la texture que je préfère avec le crépi. Par exemple je kiffe ce mur de Cormailles que peu de graffeurs aiment peindre.

La parpinade de Pantin - pix Tat
Toujours avec NAWIE - Pix Chrixcel

Avec NAWIE - Montage Thias

Pix Chrixcel
Pix Tat

A part la spiritualité qu’est-ce qui t’inspire dans le graff ?

J’aime tout sauf les styles de lettres un peu déstructurées comme ce que peint SEB, mais ce qui m’influence par-dessous tout c’est ce qui se fait dans la jeune génération. Après dans les artistes classiques, je dirais Michel-Ange, De Vinci, Rembrandt, et aussi Dali.

Montage Thias, 2 pix Chrixcel
L'AMOUR dans un hamac (pix Chrixcel, Thias et Tat)
En action - pix Tat

LES TOILES
(toutes à vendre sauf signalées)
70x50 - pix Chrixcel (vendue)

Tu fais des toiles depuis longtemps ?

Depuis que je fais du graffiti je fais des toiles mais j’en fais pas excessivement, et puis avant je faisais des personnages, des lettrages, maintenant j’ai simplifié pour des effets de couleurs…je ferais bien des toiles grand format mais pour ça il me faudrait un atelier, d’ailleurs je suis à la recherche d’un local en ce moment. Du coup je fais tout chez moi pour l’instant mais avec l’aérosol c’est pas l’idéal. Comme je travaille pas à côté la peinture est mon activité principale et j’aimerais bien vendre des toiles pour vivre de mon art et surtout gagner de quoi me permettre de racheter des bombes, du matériel, améliorer mes conditions de travail qui sont restreintes dues au manque de moyens…pour vivre j’ai parfois fait un peu de déco intérieure mais je supporte plus le masque, et la customisation de fringues ça payait pas.
50x50 - pix Chrixcel

Amour cherche bombes…ça pourrait être un bon titre de petite annonce, ça…

Moi j’appelle ça des bonbonnes (rires).

D'ailleurs, quel est ton budget bombes ?

Je sais pas trop, je dirais à la louche environ 200€ par mois ça dépend...en fait je peux pas résister, quand j'ai envie de peindre c'est plus fort que moi il faut que j'en achète...du coup je vais au max de mon découvert autorisé, c'est-à-dire -400 € !

50 x 50 - pix Chrixcel

Tu as déjà eu des déboires avec la police ?

Oui, même si je peins maintenant des murs où c’est plus ou moins légal, j’ai fait mon fou-fou aussi il y a quelques années…Le jour où j’ai été pris c’est mal tombé, j’étais parti pour peindre à côté du cimetière de Garges où ma sœur est enterrée. Y avait un gros bloc électrogène où je voulais faire un RIP en l’hommage de ma frangine, décédée en 88. J’y suis allé en pleine journée et je me suis fait balancer par les voisins. J’avais à peine commencé que je me suis fait attraper, mais j’avais pas demandé l’autorisation donc j’assume, même si je leur ai expliqué que je le faisais en mémoire de ma soeur, la loi c’est la loi et c’est normal, tout le monde doit raconter des tas d’histoires donc ils s’en tamponnent…j’ai eu 1000 francs d’amende et je suis passé au tribunal.

50x50 - pix Chrixcel

Histoire symbolique qui montre que les autorités ne font pas dans le sentimentalisme. Si ça s’était passé aujourd’hui ils t’auraient demandé de payer 3200 euros…

Pfiou heureusement que je me suis calmé !!! (rires) Enfin c’est la vie…et la vie on peut la changer du jour au lendemain j’en suis convaincu…on est tellement à la merci d’une poignée d’individus qui nous gouvernent, chloroformés par la télé et les media…
60x60x60 - pix Chrixcel

Oui et justement le graffiti c’est un acte de dépassement, de subversion, mais qui a tendance à être repris dans les musées et la pub en ce moment…qu’en penses-tu ?

Ca ne m’étonne pas du tout que le grand public et les media se « réapproprient » le graffiti, dès mes débuts j’étais convaincu qu’il finirait par être reconnu. C’était fatal, quand quelque chose de nouveau apparaît, au début ça surprend, ça se propage et puis ça finit par rentrer dans les mœurs.


50 x 50 - pix Thias

Est-ce que tu trouves que le graffiti est plus accepté qu’il y a 20 ans ?

Moi j’ai l’impression que ça a beaucoup changé ; quand je vais peindre à Ivry par exemple et que je discute avec les passants, ils trouvent ça joli, alors qu’il y a des années de ça j’entendais pas ce discours là de la part des gens…ils me regardaient faire mes esquisses et me disaient « mais qu’est-ce que vous faites vous êtes en train de salir le mur !» et je leur disais repassez en fin de journée et vous verrez…et au final ils trouvaient ça bien. Il y en a qui me disaient « je comprends pas ce que vous avez écrit mais c’est beau »…Le cliché comme quoi le graff, le tag c’est vandale et pas esthétique commence à s’atténuer.

50x50 - pix Thias

A part l’envie de diffuser et de vendre tes toiles, tu as d’autres projets ?

J’avais des projets avec une asso qui s’appelle Monolithe et qui regroupe tous les arts (la photo, le cinéma, la danse, la comédie, le multimedia, peinture, sculpture, tout…) Le concept de cette asso c’était de faire vivre tous ses membres de leur art mais c’est tombé à l’eau pour moi, ils n’ont jamais donné de nouvelles et je ne sais pas si elle existe toujours.
***
DEDICACE : A tout l’Univers !

150x 150 - pix Thias (pas à vendre)

°°°°°°°°°°°°°°°°
Pour ma part je fais une spéciale dédicace à NAWIE qui m'a permise d'agrémenter ce billet de magnifiques photos. Merci à Seize pour la mise en contact et à Sylvain également pour sa bonne humeur et sa disponibilité.

Je lui souhaite bonne chance dans ses recherches d’atelier et la vente de ses toiles. Même si le propos du PGC dans sa globalité n’est pas forcément de jouer les intermédiaires entre les artistes et les professionnels de l’art, j’espère pour ma part que la diffusion de leur travail via le blog contribuera à les aider. Lecteurs, amateurs d’art, mécènes, galeristes, travailleurs des collectivités locales ou autres qui passez par là, à bon entendeur…Au passage, le PGC a créé un pool "Amour" sur Flickr, nous invitons les tograffs à y glisser leur photos de ses peintures.


Interview et photos Thias, Tat et Chrixcel, bonus pix NAWIE
Mise en forme et retranscription Chrixcel

9 commentaires:

Anonyme a dit…

magnifique
et super interview
continuez surtout n'arrêtez rien!!!!!

Thias a dit…

superbe le dark amoureux, et merci à nawie pr sa contribution. Vivement que le monsieur est le net pour qu'il voit ça

paris-émoi a dit…

j'adore ce genre de graphismes et couleurs...
les persos sont top aussi !

Anonyme a dit…

Arrêtez de vouloir jouer aux pseudo-graffiti interviewveurs virtuels les PGC... C'est quoi la prochaine étape ? Sortir un mag, sortir un livre ! Apprenez l'histoire du graffiti, les styles et les noms de ceux qui ont marqué ce mouvement avant de jouer les portes paroles d'un mouvement dont vous ignorez beaucoup de choses ! D'après ce qu'on m'a dit, vous ne connaissiez même pas le style et la signature de Kongo des MAC il y a moins d'un an ! MDR !

Pisse out !

The Dogs

Chrixcel a dit…

Tiens tiens encore un qui n'a même pas le cran de signer ses coms et qui se permet de donner des leçons...t'es qui ? tu fais quoi ? tu connais le graffiti apparemment, dis-nous en un peu plus, ça peut être intéressant...parce que là tu vois je vois pas trop l'intérêt de ton intervention et je crois pas que t'aies bien compris le concept du PGC si tu penses qu'on se considère comme les porte-paroles des graffeurs...comme tu l'as dit, on n'a qu'un an et on fait de notre mieux pour apprendre tout en se faisant plaisir parce qu'avant tout on fait ça pour le kif, en bénévole et on y passe beaucoup de temps parce qu'on est investis et passionnés...s'il y en a que ça gêne, qu'ils assument leur point de vue en NON ANONYME au lieu de critiquer, ou sinon qu'ils passent leur chemin, merci.
Chrixcel

bpluce a dit…

Belle interview !

Phileo a dit…

Salut le PGC !

Des choses bien intérréssantes comme d'habitude mais il y a une faute sur l'âge de Sylvain avec la rencontre du Nawy-man, c'est 48 ans et pas 38, sauf pour les donzelles ; )

Tatiana a dit…

Bel article. Une chouette découverte, un style et des couleurs qui me plaisent. Et merci à Nawy de nous avoir permis de voir des prod inconnues ;)

le mononoké a dit…

je connaissais quelques unes de ses fresques mais c'est un "ancien" on dirait ^^, j'aime beaucoup ce qu'il fait et je continue de surveiller ces nouveaux travaux, toujours aussi novateur, très bel article sinon, j'ai appris encore beaucoup de choses..
merci pour cet historique artistique de ce mister "AIME" ;)