9.11.09

Berliner un jour, berliner toujours

9 novembre 1989 - 9 novembre 2009...vingt ans déjà que le MUR de BERLIN est tombé...Et on se sent tous encore un peu berlinois...


Pix Syl

Tandis que les Allemands de l'est ne pouvaient pas approcher le Mur, ceux de l'ouest s'exprimaient sur cette barrière de béton. Le clivage entre le mur brut et celui parsemé de slogans et de graffs devait être impressionnant...Maintenant, on retrouve le mur graffé des deux côtés... Les murs vierges restent aussi impressionnants que ceux arborant des slogans...


Pix Tat

Les graffs sont pour la plupart des revendications politiques et sociales. On retrouve à plusieurs reprises la thématique de la communication pour rappeler que les Berlinois de l'est n'avaient pas la liberté d'exprimer ce qu'ils ressentaient. Ces revendications sont aussi un moyen pour montrer que même un mur de béton ne peut être une limite à la liberté d'expression.


Pix Tat


Pix Syl

Malheureusement le Mur est devenu en vingt ans une source de profit pour certains. Dans un documentaire diffusé récemment sur Arte, un vendeur raconte comment il s'est fait fortune en vendant des fragments du Mur mis sous plexi.

Le Charlie Chekpoint, célèbre point de passage entre le secteur soviétique et le secteur américain est devenu un carrefour touristique hors pair. Maintenant on peut y croiser de faux soldats habillés avec les tenues officielles de l'époque...pour une pièce on peut se faire immortaliser au milieu de deux soldats russe et américain...pour deux pièces on peut avoir un tampon pour officialiser son passage du côté est...une sorte de parc d'attraction morbide qui attire pourtant de nombreuses personnes...qui en arrivent à oublier ce qui se passait sur ces lieux...


Pix Tat


Pix Tat

Les chasseurs de souvenirs désignés comme des "Mauerspreck", sorte de "picwall", se sont arrachés les moindres fragments du Mur. Entre la fin de 1989 et le début de l'année 1990, le Mur est démantelé à raison de cent mètres en moyenne par nuit.

Le marché de l'art s'est alors rapidement intéressé au mur graffé. 250 segments du MUR de BERLIN furent acquis aux enchères pour des montants pouvant atteindre 150 000 DM. La ville de Courbevoie et l'EPAD sont propriétaires d'un morceau, qui fut installé en 1996, dans les sous-sols de la Défense. On retrouve ainsi des bouts de murs un peu partout dans le monde et dans des lieux bien différents les uns des autres. On peut ainsi retrouver certains morceaux devant les bâtiment de la CIA, du Parlement Européen, dans le Centre du Commerce mondial de Montréal ou encore dans le sanctuaire de la ville de Fatima au Portugal...De la CIA, au Parlement Europeén, du Centre de Commerce à un site religieux...le mur est partout, mais on arrive à se demander s'il garde pour certain sa valeur symbolique ou s'il s'agit juste d'un trophée, d'un simple objet décoratif....D'autres ont tenté de le recycler en œuvre d'art : un collectionneur polonais a acquis 42 tronçons qu'il utilise pour créer des installations, un autre sillonne les routes avec ses 4 pans sur une remorque, proposant aux gens qui passent de peindre dessus. Certains sont encore allés plus loin...Un entrepreneur s'est approprié des morceaux de mur, qu'il a concassé pour le transformer en ciment et construire des routes...

On retrouve de nombreux morceaux du Mur graffé dans Berlin. Sur la Potzdamer Platz, des vestiges du Mur ont été laissés à l'emplacement même où ce dernier passait. Cette place a une forte valeur symbolique. C'est ici que le premier morceau du Mur fut démonté officiellement par les allemands de l'est afin d'ouvrir un point de passage. A Teltow, au sud de la capitale, se trouve aussi un cimetière du "Mauer" où les pans de murs sont déposés tel un labyrinthe...

L'EAST SIDE GALLERY a fait d'un morceau de mur de 1,3 km de long une des plus grandes galeries à ciel ouvert. Au moment de l'écroulement de la RDA, 118 artistes originaires de 21 pays ont peint une gigantesque fresque, du côté est, qui est, depuis 1991, considérée comme un monument historique. Les peintures réalisées avaient pour thème la division de Berlin et son unité retrouvée. La plupart de ces peintures ont un caractère politique, poétique, ironique ou idéaliste.

On retrouve ainsi, un Guernica made in Deutschland, qui devient Buerlinica...


Pix Syl

Le Ché qui fait la promo de son Tshirt à son effigie...


Pix Tat

Le baiser entre Léonid Brejnev et Erich Honecker


Pix Tat

Une colombe libératrice


Pix Tat


Pix Tat

Certaines parties du mur subissent le passage du temps... l'érosion fissure les murs... mais symboliquement il renvoie à la démolition du Mauer... comme si la nature avec le temps avait fait tomber par lui même cette barrière....


Pix Tat


Pix Tat

De nombreux graffeurs, venus des quatre coins du monde, ont laissé la trace de leur passage...On retrouve ainsi l'Atlas...


L'atlas (Pix Tat)

Ou encore l'artiste catalan, El Pez...


El Pez (Pix Syl)

Le mur prend vie et devient une personne...


Pix Syl

Certes un curriculum assez marqué par le temps..mais le mur de la EAST SIDE GALLERY a pris un coup de jeune. L'Association des artistes de la EAST SIDE GALLERY, dirigée par Kani Alavi, a proposé un projet de rénovation en octobre 2008. Pendant des années, il a tenté d'obtenir des subventions de la ville et des autorités régionales et fédérales. Sa demande s'élevait à 2,5 millions d'euros...
Parmi ceux qui avaient peint le Mur à l'origine, seuls cinq ont refusé de participer à la rénovation. Les productions d'artistes décédés ont été restaurées par d'autres artistes. Les artistes ont été logés et nourris mais ont selon certaines sources travaillé gratuitement...

Avant....


Pix Syl
Après...


Pix Lady A

Restaurer permet de ne pas oublier...Ces oeuvres avait toutes une portée symbolique. Le "Test the best" de Birgit Kinder, relate l'histoire du "coin des suicidés". Au carrefour de la Bernauer Strasse et de la Gartenstrasse, des automobilistes, avec leur mythique Trabant, se précipitaient à toute vitesse contre le Mur qui bloquait les rues à angle droit.

Avant...


by Kani Alavi (Pix Tat)
Après...


By Kani Alavi (Pix Lady A)

Une autre prod restaurée...



Pix Lady A

Le mur de la EAST SIDE GALLERY est graffé des deux côtés...Celui vers l'extérieur reste le plus connu..mais les curieux auront surement regardé derrière et auront découvert des productions plus encrées dans le graff...


By TEMPOSKIZ (pix Lady A)


Pix Lady A


Pix Tat


Pix Tat


Pix Tat


Pix Tat

Pix Tat
Une vue depuis la Spree...


Pix Tat

L'association de la EAST SIDE GALERY envisage aussi de faire entrer la galerie dans la conscience publique pour qu'elle soit perçue comme un lieu de rencontre, afin de promouvoir l'échange et le dialogue dans la ville de Berlin. La galerie n'est pas un espace mort mais un lieu en perpétuelle activité.

Pour conclure ce billet, un message fort "You can see infinity !"...pour nous rappeler qu'aucun Mur et aucune barrière ne doit nous priver de notre imagination, de notre liberté d'expression...

Pix Lady A

Billet by Syl, Pix Tat, Lady A et Syl.
Un grand merci à Lady A
de nous avoir contacté
et de nous avoir fait partager
ses photos du Mur.

4 commentaires:

Thias a dit…

bien les billets avec un peu d'histoire

Tatiana a dit…

Chouette billet ! Un mur ne peut pas rester vierge, surtout en pareil en circonstance ! Beau travail de mémoire.

gari a dit…

bravo pour ce site !
j'ai mis en lien chez le mien !
continuez !! ;)

urbanhearts a dit…

encore un billet super bien documenté, écrit et illiustré.
bravo et merci, c'est top.