27.4.09

Expo "TAG" au Grand Palais



Actuellement, se déroule l'expo "TAG " (Tag and Graffitti) dans une des salles latérales du grand Palais.

Un architecte, Alain-Dominique Gallizia, collectionneur amoureux d'art urbain a organisé durant plus de 2 ans, dans son atelier, la fabrication de 300 toiles par 150 artistes graffeurs du monde entier, dont quelques pointures mondiales tels que Seen ou Taki 183, ainsi que la jeune scène européenne... et bien sur des français que nous connaissons bien, tels que Popay, Atlas, Shaka, Jace...


A.D. Gallizia

Le thème: l'amour, dans tous les sens du terme
Le format: 2 panneaux de 60 X 120 par artiste.
Le nom de l'artiste sur la toile de gauche, sa création sur la toile de droite.



(pix by Thias)

En tout, des oeuvres d'une très grande variété mais inégale suivant l'inspiration des auteurs et surtout exposées de façon extrêmement linéaire, ce qui nuit un peu à la visibilité de l'ensemble...



Il ne fallait pas rater la visite de l'expo par l'organisateur, façon guide de musée, et ses envolées lyriques devant certaines toiles...

Les artistes seront ainsi contents d'apprendre que "la plus grande peur des graffeurs n'est pas la police, mais les coulures" (et tant pis pour ceux qui ont fait des Travaux d'Intérêt Général, passé des heures dans les commissariats et payé des milliers d'euros d'amendes...) ou encore" la plupart des graffeurs finissent leur carrière comme tatoueurs..."(??)




pano Shaka (pix by Tat)

*



*



*



*



*



Marko 93 (Pix by Tat)



(Panos By Tat)

*



Zen 2



(pix by Thias)

*
Le succès de l'expo dépasse largement les prévisions de Mr Gallizia... Ce qui prouve que le graff, en tant qu'expression artistique, peut rencontrer un public de plus en plus large...

Prolongation de l'expo jusqu'au 03 mai inclus.

Le site officiel de l'expo TAG

Texte et photos (sauf signalées) by Paris-émoi

6 commentaires:

Thias a dit…

si mr gallizia ne m'a pas paru tres freestyle, perso j'ai bien aimé cette expo, au moins elle a le mérite d'exposer ceux qu'on voit sur les murs actuellement (et pas que les vétérans du truc). par contre j'ai cru comprendre que le collectionneur disait qu'il n'avait pas payé pour les toiles, mais des graffeurs exposés m'ont dit le contraire...

Tatiana a dit…

Une bonne rétrospective de cette expo, mais il y avait beaucoup de toiles (pas possible de tout montrer) ; des photos sympas.
Une expo qui vaut le coup d'oeil même si je ne suis pas sure d'apprécier le concept, toiles placarder sur les murs, sans aération ! Et puis il ne faut pas manquer de sens de l'humour si l'on tombe sur la présentation de l'architecte ;)
Bon, un p'tit billet sympa !

Chrixcel a dit…

Un telle expo, on ne pouvait pas zapper, (bien que je n'y sois tjs pas allée...), perso j'ai été bluffée par l'album Flickr de Philippe (aka Photons93), son album flickr c'est comme si on y était : http://www.flickr.com/photos/16267165@N08/sets/72157616439004910/

eric a dit…

Même si au premier abbord on est bluffé par l'explosion de couleurs et l'effet "tunnel" de cette expo, c'est malgré tout une caricature assez éloignée de l'esprit de l'art urbain : formattage des esprits, show bizz, propos ridicules du sieur Galizza, j'en passe et des meilleures.
Un excellent article (assez violent tout de même) a été écrit par un artiste sur cette expo dont je ne suis pas sûr qu'elle fasse avancer la cause des street artistes...au contraire ! L'article est ici :
http://www.poptronics.fr/Graffiti-une-culture-suicidaire

beplus a dit…

Ah, vous aussi vous avez été dérangés par ce que disait le monsieur? ouf. Cette exposition m'a laissé assez perplexe, je me demandais quel était réellement l'intérêt du type, et si ce n'est pas juste un retour sur investissement dans plusieurs années.

Merci eric pour le lien vers l'article, très intéressant, notamment le débat dans les commentaires.

et bravo le PGC, bon reportage comme d'habitude. La photo avec la grand-mère est chouette

Anonyme a dit…

no comment...